Relation à soi du danseur et empathie du spectateur

Quelle est la nature du lien qui se crée entre spectateur et danseur lors d’un spectacle de danse ? Dépend-il de la reproduction correcte d’une certaine figure, ou bien plutôt de l’attention que le danseur accorde à la manière dont se nouent en lui configuration de la musculature “tonique” profonde et sphère émotionnelle? Comment la conscience chez le danseur de sa propre corporéité dynamique peut-elle influer sur le développement de l’empathie entre spectateur et représentation ?

Maurice Courchay, chorégraphe et directeur du département Danse au Pont Supérieur (Nantes), analyse ces questions à la lumière de son expérience en tant qu’enseignant et chorégraphe. Il suit dans cet article la piste de la relation à soi du danseur, relation de présence dans laquelle se nouent travail musculaire profond, sphère affective et naissance du sens d’un « personnage » et d’une chorégraphie.

Nous mettons à disposition ici pour le téléchargement le texte revu de son exposé à la Journée d’études du projet IdEm : Identification et empathie dans triangle acteur/personnage/spectateur (Paris, INHA, mars 2015). La référence à donner si vous vous référez à ce texte est indiquée au début du document.



Citer ce billet
rosaci (2021, 12 mars). Relation à soi du danseur et empathie du spectateur. IDEM. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ptjm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.