“un plaisir supérieur de contemplation active”

Combien sont allés au théâtre sans s’être interrogés sur les dispositions requises en vue d’une représentation théâtrale, même imparfaite ! Combien ont, devant une belle architecture, ressenti une impression de noblesse, mais n’ont pas essayé de découvrir les raisons de l’harmonie qui leur a plu ! Combien se sont laissés prendre par tel poème ou telle grande oeuvre dramatique, en ont été émus, ravis, ébranlés, et n’ont pas cherché à comprendre ce qui a permis à l’artiste de posséder leur coeur, de purifier leur âme, de stimuler tout ce qu’il y a en eux de plus profond – n’ont pas songé à faire de ce plaisir tout à fait passif et donc vil, un plaisir supérieur de contemplation active et de reconstruction de l’oeuvre d’art par leur intelligence !

Celui qui refuse de se laisser prendre par l’art et d’en expérimenter les effets passe pour être un personnage grossier et inculte. Or, il est tout aussi grossier, sinon sur le même plan, du moins en esprit, de confondre le simple ébranlement des sens, les affects ou le bien-être sensibles suscités par les oeuvres d’art, avec la réception de l’art comme tel.”

Continuer la lecture de “un plaisir supérieur de contemplation active”

compte rendu du colloque « Extase »

par Marion Stenton (ENS/Études théâtrales)

Pour les journées du 9 et 10 novembre 2018, dix chercheurs ont présenté leur examen de la notion d’extase, croisant les champs historiques, philosophiques, religieux et artistiques. Ce compte-rendu ne vise pas à résumer l’ensemble des exposés, mais propose de relever les concordances et oppositions, dégageant ainsi les convergences ou difficultés qui ont pu rejaillir des différentes discussions. Les différents intervenants, résolus à ne pas laisser le mot dans son poncif d’obscurité mutique, ont abordé de front le caractère contradictoire des différentes acceptions du concept d’extase, qui est apparu comme un concept-limite.

Continuer la lecture de compte rendu du colloque « Extase »

Colloque “Extase. Histoire et enjeux d’un concept d’expérience”

Le colloque “Extase” aura lieu les 9 et 10 novembre 2018 à l’INHA (2 rue Vivienne 75002 Paris). L’entrée est libre.

L’idée d’extase, ex-stasis, comprise comme « sortie hors de soi » ou « être en dehors de soi-même », traverse l’histoire de la pensée depuis la Grèce antique et a trait au problème de la vérité, de la rationalité et du rapport de celle-ci à son autre ; au problème artistique de la représentation et de la créativité formatrice ; mais aussi à la réflexion sur le rapport de l’humain au  “divin” ou encore sur la temporalité comme caractère essentiel de l’existence humaine. Il s’agira, durant ce colloque, de repérer des jalons et des lieux de passage dans l’histoire de la notion d’extase, en philosophie, en  esthétique, mais aussi en littérature et dans la mystique chrétienne. Enquêter sur la présence de l’ “extase” dans le discours des praticiens et théoriciens des arts du spectacle (théâtre, cinéma, danse) sera l’une de nos préoccupations majeures. Les transferts et resémantisations, d’un domaine à l’autre, d’une langue à l’autre nous intéresseront particulièrement, comme d’habitude dans le projet IdEm.

Voir la note d’intention

Voir le programme


Identification, empathie, projection dans les arts du spectacle