Expérience de spectateur: « Mahabharata – Nalacharitam » , spectacle de danse de Satoshi Miyagi, La Villette, Paris, 19-25 novembre 2018

De Thomas Roy 
Découvrir le spectacle

[ Ce billet s’inscrit dans une série dont vous trouverez la présentation ici : des étudiants-comédiens de l’ESAD Paris décrivent leurs expériences de spectateurs ]

 

Pour un spectacle juste avant l’hiver, un soir où il fait très froid :

Satoshi Miyagi

pourquoi je t’ai choisi

dans le Mahabharata on est en cercle, dans le cercle, entouré par le théâtre, qui est partout, tout autour

il y a un orchestre de percussion, qui ne s’arrête jamais, comme le temps, qui groove, qui donne l’impression de partager le même temps que le monde qui entoure, qui donne envie de danser sur le groove, et qui donne l’impression que le temps aussi danse

il y a une grande vibration, toute la salle vibre, les murs et la grande verrière de la Grande Halle, et tout le public vibre ensemble comme une grande pâte qui s’agglomère

Puis les ombres portées sur les murs de la Grande Halle, l’ombre des grandes trompes, juste des grandes trompes en papier mâché, portées à bout de perches par des personnes en blanc qui marchent sur la scène. C’est un signe crypté, mais clair immédiatement. C’est évident. Ça crée du vertige, mais du vertige plein, clair, et qui vibre partout, autour et dedans moi.

 

Thomas Roy

 

crédits de l’image



Citer ce billet
rosaci (2021, 14 mai). Expérience de spectateur: « Mahabharata – Nalacharitam » , spectacle de danse de Satoshi Miyagi, La Villette, Paris, 19-25 novembre 2018. IDEM. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ptjs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.